• Jeudi 3, Talents Hauts, la première maison à m’avoir publié en jeunesse, fêtait ses dix ans, et m’avait demandé de faire un petit discours à cette occasion. Si tout se passe bien, cet événement a été effacé de toutes les mémoires, grâce à moultes quantités de pots-de-vins, littéraux ou non, distribués à bon escient. N’empêche – c’était doux.

M’ont foutu les poils, les couillons.

Imagine. Tu montes dans le Nord, tu te tapes un peu d’avion, un peu de train, de la voiture pour arriver dans un collège qui donne sur des champs (je trouve ça poétique) ; comme prouver que les gens du Ch’Nord sont aussi accueillants que généreux, tout le monde te sourit, le cuisiner-rugbyman (un pilier, ça se reconnaît aux oreilles) te propose une quintuple ration de pomme de terres et fronce le sourcil quand tu lui dis euh, non merci, je vais voir des gamins, je voudrais pas être… bref, tu ne sais pas, tu découvres, tu te prépares, tu te demandes comme d’hab ce que tu vas bien pouvoir leur raconter pour les.

CIMG3851

Et puis là, ils chantent. Et hop, les poils.

Comprenons-nous bien. Déjà, deux classes qui chantent dans un collège, c’est à la limite de l’exploit. Mais qui chantent juste la mélodie pas facile de La petite fugue de Maxime Leforestier (rapport au bouquin, okazou tu ne l’aurais pas lu), ça m’a laissé coi. Et avec les poils, donc – voui voui Madame, le Manu avec des frissons qui se sentait comme un juré de la Star Ac’ quand il découvre une pépite.

CIMG3852Ou une comparaison plus flatteuse pour eux.

Après, il y a eu des scènes adaptées du bouquin, des quizz, des questions. Et moi, j’ai passé l’après-midi à admirer ces collégiens adorables, l’enthousiasme des profs (dont la doc’, encore merci à vous) et à profiter de ce joli moment d’échange – sans oublier de regarder de temps à autres par la fenêtre les champs qui s’échappent vers le fond du ciel.

C’était génial, Avesnes. Je ne désespère pas de pouvoir te partager des photos moins minuscules et le fameux enregistrement de la chanson qu’ils m’ont promis…

Tiens, il y a même un article ici.

 

 

retour vers Au jour le jour…